Vivre comme un Viking : traditions, loisirs, médecine et monnaie


Comment les Vikings vivaient-ils ? Quels étaient leurs loisirs ? Quelles étaient leurs traditions ? Comment se soignaient-ils ? Comment payaient-ils leurs achats ? Tout savoir sur la vie quotidienne des Vikings.

Les Vikings respectaient un ensemble de règles sociales, dont l’hospitalité.

L’hospitalité

L’hospitalité est un devoir sacré dans les contrées scandinaves en raison de la rudesse du climat et de l’inconfort des déplacements à pied ou à cheval. Tout invité doit faire l’objet d’un bon accueil, il doit être pourvu en nourriture, en vêtements, et installé au coin du feu. Celles et ceux qui reçoivent doivent se taire et écouter ce que le voyageur a à dire.

L’hospitalité, gestrisni, confère de l’honorabilité à l’hôte, gestrisinn : la maison de ce dernier se voit auréolée de prestige lorsqu’il respecte ses devoirs, surtout lorsque les voyageurs se déplacent en bande, ce qui suppose de grosses dépenses.

illustration banquet viking

Les Vikings n’étaient pas des brutes sans éducation : leurs loisirs étaient très diversifiés.

Les loisirs

Le Viking est rompu aux travaux physiques en raison de ses activités agricoles, guerrières et navales, mais il se distingue également par la palettes de ses capacités artistiques et intellectuelles. Un jarl des Orcades (îles écossaises), Rögnvaldr Kali (1135-1158), a composé des chants en poésie scaldique dans lesquels il liste ses occupations :

Il est neuf arts de moi connus —
Je joue des tables en connaisseur ;
Je me trompe rarement en fait de runes ;
Lire, tailler fer ou bois sont à ma portée ;
Je sais effleurer le sol à skis ;
Manier un arc, ramer à plaisir ;
Je sais plier mon esprit à l’un ou l’autre de ces arts :
Le lai du poète et le jeu de la harpe.

Cette liste de capacités artistiques et intellectuelles peut être résumée sous le terme íthróttir, « force manifestée dans les actions ». L’íthróttir demande à celui qui le pratique, l’íthrótt, d’acquérir divers types de savoirs et de les pratiquer avec sérieux et application.

Les « tables » nommées par Rögnvaldr Kali font référence aux ancêtres des échecs, jeu stratégique qui consiste à protéger une pièce vulnérable à l’aide d’une combinaison de sujets.

L’art de la poésie fait l’objet de véritables duels poétiques entre scaldes.

gravure scalde

La musique fait partie intégrante de l’éducation de l’homme libre. On retrouve dans les sagas de nombreuses mentions aux harpes, mais aussi aux tambours, aux flûtes et aux violes. Nous ne savons pas si ces instruments sont des imports de l’étranger qui sont rentrés dans la culture viking. Aucune partition datant de l’époque du mouvement viking n’a été retrouvée, la plus ancienne transcription musicale retrouvée à l’heure actuelle est une chanson jouée au mariage du roi de Norvège Eiríkr Magnússon et de la princesse D’Écosse en 1281. La musique est souvent conçue comme une pratique magique : ainsi, à l’instar de l’Orphée grec, le héros islandais Gunnarr charme-t-il les serpents en jouant de la harpe.

Du côté des exercices physiques, les Vikings pratiquent la natation, la lutte, glíma, et le knattleikr, sorte de base-ball qui se pratique à l’aide d’une batte et d’une balle de crin couverte de cuir.

Ils peuvent également se divertir en assistant à des combats de chevaux dressés.

Explorons d’autres aspects de la vie quotidienne des Vikings : leur savoir médical et leur usage de la monnaie.

Médecine

Les connaissances en matière de médecine viking sont assez maigres. Toutefois, les archéologues ont retrouvé des instruments chirurgicaux lors de fouilles : des forceps, des aiguilles, des cathéters et du matériel pour pratiquer des saignées. Nous savons également que les plantes ont joué un rôle crucial dans le traitement de différentes maladies et afflictions, à l’instar de l’angélique, hvönn, qui a des propriétés sédatives, anticoagulantes, et qui stimule l’ensemble des fonctions vitales et intestinales plus particulièrement.

illustration plante angélique

Les caprices du climat ainsi que la pauvreté des sols et des cultures laissent imaginer que le scorbut faisait des ravages chez les anciens Scandinaves, spécialement en hiver et durant les voyages en bateau.
Le médecin, loeknir, était aussi bien un chirurgien qu’un guérisseur et un rebouteux, chargé d’extirper les mauvais esprits responsables des infections.

Monnaies

La Scandinavie ne battait pas monnaie avant le mouvement viking. Il semble que la première monnaie viking ait été frappée vers 825 à Hedeby (Danemark), sur le modèle de la monnaie des anciens Pays-Bas. Cependant le trafic de monnaies étrangères, les dirhams arabes en tête, était bien plus important que l’échange d’espèces locales. Vers 995 apparurent des pièces présentant des légendes selon le modèle anglo-saxon, puis au Xème siècle, sous l’influence de Byzance, se développèrent des monnaies d’argent ornées de motifs chrétiens.

photographie monnaie viking