La série Vikings est-elle proche de la vérité historique ?

La série incontournable de Michael Hirst diffusée sur History depuis 2013 s’articule autour du héros légendaire Ragnar Lodbrok et de ses fils. Qui était le véritable Ragnar ? Qui étaient ses fils ?

Cet article propose de démêler l’histoire et la fiction.

photographie de ragnar lodbrok

Qui était le véritable Ragnar ?

Les sources historiques :

Ragnarr Loðbrók « aux braies velues » est un personnage à la fois historique et légendaire. Une saga lui a été consacrée : Ragnars saga Loðbrókar, traduite en français par Jean Renaud (Textes traduits du norrois et postface Saga de Ragnarr aux Braies Velues suivie du Dit des fils de Ragnarr et du Chant de Kráka, éditions Anacharis, Toulouse, 2005).

Il est également mentionné dans le livre 9 de la Gesta Danorum, La geste des Danois de l’historien médiéval Saxo Grammaticus qui raconte l’expansion du Danemark et qui a été rédigée vers 1200 au monastère de Sorø (Danemark).

La véritable histoire de Ragnar :

Ses épouses

Selon Rory McTurk, professeur émérite des études islandaises à l’Université de Leeds, Ragnar a vraisemblablement existé. Il aurait eu plusieurs épouses. Il aurait épousé la première, Thóra, après avoir terrassé un serpent (ou un dragon). Ils eurent deux fils, Eiríkr et Agnarr, mais tous deux moururent en Suède.
Après le trépas de Thóra, Ragnar épousa Áslaug.

photographie aslaug femme de ragnar série vikings

Áslaug aurait été la fille du grand héros Sigurd et de Brynhildr, guerrière et valkyrie.

gravure de Brynhilda femme de sigurd mère aslaug
La série de Michael Hirst s’inspire donc bien de la légende de Ragnar en ce qui concerne les épousailles du héros avec la princesse Aslaug. Cependant, quelques divergences sont à noter au niveau de la filiation.

Selon la saga de Ragnar, Aslaug eut quatre fils : Ívarr inn beinnlausi « Sans Os » (les sources ne donnent pas d’explication particulière à cette expression), Björn járnsíða « Flanc de Fer » (probablement en raison de sa cotte de mailles), Hvitserkr et Sigurðr. Contrairement à la série qui fait de Björn le fils d’une autre femme, la skjaldmö (« guerrière au bouclier ») Lagertha.

Lagertha est absente de la saga de Ragnar. Son histoire est consignée dans la Geste des Danois. Selon Saxo Grammaticus, Frø, roi de Suède, tue Synardus, roi de Norvège et grand-père de Ragnar. Frø envoie les femmes de la famille de son ennemi dans un bordel, éveillant alors la colère de Ragnar qui lance une attaque pour se venger de l’affront. Lors ce ce combat, les femmes qui avaient été contraintes de se prostituer prennent les armes et suivent Ragnar. Parmi elles, Lagertha, les cheveux au vent, se bat avec courage : Ragnar tombe amoureux.

photographie lagertha série vikings

Mais Lagertha ne veut pas d’un courtisan : elle attache un ours et un chien devant sa maison pour le dissuader. Ragnar tue les deux bêtes et gagne ainsi le cœur de la guerrière. Elle lui donne un fils, Fridleif, et deux filles. Mais ce mariage sera de courte durée : fâché d’avoir dû se battre contre les fauves pour courtiser Lagertha, Ragnar divorce.

Fridleif ne figure pas dans le récit de la série britannique. Par contre, les scénaristes évoquent un cinquième fils attribué à Aslaug : Ubbe. Selon la Geste des Danois et la Chronique anglo-saxonne rédigée sous le règne d’Alfred le Grand (871-899), Ubbe serait le fruit de l’aventure que Ragnar aurait eue avec la fille d’un dénommé Hesbern. Il n’est donc pas le fils d’Aslaug.

Ubbe le fils de RagnarSes exploits

Ragnar fut peut-être le Reginheri (Raginarius), le chef de guerre qui lança l’attaque (infructueuse) contre Paris en 845. Ce haut fait est abondamment repris par la série de Michael Hirst : la saison 3 du show s’articule autour de la bataille de Paris.

photographie ragnar paris série vikings

Ragnar tenta également d’envahir l’Angleterre mais il fut emprisonné par le roi local Ella (Aelle) qui le jeta dans une fosse aux serpents. le roi Aelle capture Ragnar

Cette mort spectaculaire clôt la saison 4 de la série.

ragnar dans la fosse aux serpents

Avant de mourir, Ragnar aurait déclamé un long poème scaldique de 39 strophes (Krákumál ou Dits de Kráka) dans lequel il raconte les 51 batailles qu’il a livrées. Chacun des vers de ce poème commence par la formule hjuggum vér með hjörvi « nous avons frappé du glaive » et s’achève sur la célèbre sentence hloejandi skal ég deyja « je vais mourir en riant » qui traduit sa joie de rejoindre la Valhöll réservée aux guerriers. Cependant ce poème date du 12ème siècle et a été rédigé aux Orcades, archipel situé au nord de l’Écosse, Ragnar n’a donc pas pu le prononcer ! Selon le poème, Ragnar attend que les Valkyries viennent le chercher pour l’emmener au Walhalla. Il espère que ses fils vengeront sa mort. La série télévisée s’appuie sur cette déclaration : la vengeance des fils de Ragnar ouvre la saison 5 de la série.

photographie de ivarphotographie de hvitserkphotographie de sigurd série vikingsphotographie de bjorn de la série vikings

 

 

 

Selon les sources citées plus haut, les fils de Ragnar se sont vengés en pratiquant un blódörn « aigle de sang » sur le roi Ella.

Régis Boyer rappelle à ce sujet que les Vikings n’ont jamais pratiqué ce rite étrange et cruel (voir l’article « aigle de sang » dans Les Vikings, histoire, mythes, dictionnaire, Paris, Robert Laffont, 2011, p. 363-364). L’aigle de sang a peut-être été exécuté par les anciens Scandinaves dans des temps reculés, comme certaines gravures rupestres paraissent le figurer. Ce rite veut que le dos de la victime soit lacéré entre les côtes : par la béance ainsi créée on sortait les poumons que l’on déployait comme les ailes d’un oiseau. Cette pratique a peut-être un lien avec le culte d’Odin et les vols chamaniques.

dessin rite aigle de sang viking
Ainsi, Ragnar, Aslaug, Lagertha, Ivarr, Björn, Ubbe, Hvitserkr et Sigurðr sont des personnages qui ont existé selon les différentes sources qui les mentionnent. Cependant, Rory McTurk pense que si les personnages de Ragnar et de ses fils ont des vraisemblances historiques, il est impossible qu’ils aient vécu à la même époque.

D’autres personnages historiques figurent au casting de la série : Rollo (Rollon), duc de Normandie, et Haraldr à la Belle Chevelure, roi de Norvège.

Qui était Rollo(n) ?

Rollo et sa hache

Rollon de Normandie serait né vers 850-860 et mort en 932. Chef viking, ses origines sont incertaines : il pourrait aussi bien être natif de Norvège, des îles Orcades ou du Danemark. Selon la Saga des Orcadiens rédigée vers 1200 par un islandais inconnu et qui retrace la conquête de l’archipel, Haraldr à la Belle Chevelure s’empara des îles et les offrit à son compagnon d’armes, le jarl Rögnvaldr, époux de Ranghildr, père de Hrólfr (ou Rollon). Rollon serait donc norvégien : Snorri Sturluson corrobore cette hypothèse dans sa Saga de saint Óláfr. Une autre saga moins historique et plus légendaire, Göngu-Hrólfs saga « la saga de Hrólf le vagabond », rédigée au 14ème siècle, présente un Rollon privé de terres et forcé de « faire le Viking », de se livrer au pillage.

Contrairement à ce qu’affirme la série, rien ne permet de penser qu’il serait le frère de Ragnar. En effet, le siège de Paris auquel Ragnar aurait pris part a eu lieu en en 845 et Rollon est né… vers 850 !

Selon la Saga des Orcadiens, Rollon aurait vécu dans les îles du nord de l’Angleterre avant d’aller en France. Il serait arrivé à Rouen au début du 10ème siècle et défait à Chartres en 911. Il passa un accord la même année à Saint-Clair-sur-Epte avec Charles le simple, roi de Francie occidentale, selon lequel il était chargé de protéger la région de Rouen contre les attaques de ses homologues pirates en provenance du Nord. Il devient le premier duc de Normandie et se fait baptiser en 912.
Rollon est le modèle du Viking pragmatique : pillard et guerrier en quête de terres, il sait accueillir l’opportunité qui lui est offerte pour s’établir et passer du statut de chef de guerre à celui de seigneur respecté. La descendance de Rollon est célèbre : en effet, Guillaume le Conquérant est son arrière-petit-fils !
Pour tout savoir sur ce personnage historique, lire Rollon, le chef viking qui fonda la Normandie de Pierre Bouet, maître de conférences à l’université de Caen, Paris, Tallandier, 2016.

Qui était Haraldr ?

photographie harald belle chevelure série vikings

Haraldr innhárfagri « à la Belle Chevelure » Hálfdanarson est le premier roi norvégien. Il inspira une saga à Snorri Sturluson (Heimskringla) : désireux de devenir le roi de toute la Norvège divisée en petits territoires dominés par des roitelets, il accéda à la couronne vers 860. Il aurait fait le vœu de ne pas se couper les cheveux tant qu’il n’aurait pas unifié l’ensemble de la Norvège, d’où son surnom. Il aurait imposé son autorité en battant tous ses adversaires lors de la célèbre bataille navale du Hafrsfjörd, au large de Stavanger. En 1983, le roi Olav 5 célébra cette célèbre bataille en l’instituant comme la date légendaire de l’unification de la Norvège. Il fit établir une statue sur le fjord de Stavanger : Sverd i fjell, « les épées sur les rochers », qui représente trois épées (celle de Haraldr et celles de ses ennemis) plantées dans la roche, symbole qu’elles ne seront plus utilisées.

paysage avec les epees dans les rochers

Haraldr serait mort vers 930, en laissant de nombreux fils qui se partagèrent ses états.
Haraldr est célèbre car c’est le premier roi à avoir tenté d’imposer un modèle de pouvoir centralisé. En réalité, il ne contrôla jamais le nord ni l’est de la Norvège.

Qu’est-ce que la « Grande armée » ?

photo grande armée série vikings

Dans le premier épisode de la saison 5, Björn part explorer la Méditerranée avec Halfdan le Noir et laisse le commandement de la Grande Armée à Ubbe. La Grande Armée a-t-elle existé ?

Entre 850 et 900 les Vikings, excités par le succès de leurs campagnes guerrières (ou strandhögg « coup sur le rivage », opérations commandos parallèles à leurs activités mercantiles durant lesquelles il descendaient à terre pour piller et les biens et capturer des esclave) s’enhardissent et organisent des expéditions élaborées. C’est la seconde phase du mouvement viking.

La Chronique anglo-saxonne, qui retrace les règnes d’Alfred le Grand et de son fils Édouard, présente un souvenir atroce et largement exagéré de cette époque. En effet, Peter Sawyer, professeur émérite d’Histoire médiévale anglaise à l’université de Leeds, démontre dans son ouvrage The Age of the Vikings (Londres, E. Arnold, 1962) que les Scandinaves n’étaient pas assez nombreux pour former une armée. Selon toute probabilité, les bandes de pillards qui ravageaient l’Angleterre comptaient 300 à 400 hommes, et la plus grande cohorte devait compter moins de 1000 hommes. Car plus il y avait de guerriers, moins il y avait de butin à se partager ! Il faut également prendre en compte que les bateaux pouvaient transporter une trentaine d’hommes, et que si les guerriers embarquaient leurs chevaux, il y avait moins de places pour les combattants. Selon Peter Sawyer, l’expression « Grande armée » résulte d’une erreur de traduction dans la Chronique anglo-saxonne : le texte utilise le terme here « armée » pour différencier les invasions vikings des milices anglaises, fyrd.

La Grande Armée désigne donc la période durant laquelle les Vikings venus du Danemark, les Danes, débarquèrent dans l’est de l’Angleterre, Est-Anglie, en 865, menés par Halfdan et Ivarr Ragnarsson. Les Danes conquirent l’Est-Anglie en 866, la Northumbrie en 870, la Mercie en 874.

carte des raids grande armée viking

En 877 un autre groupe de Danes vient renforcer l’effectif déjà présent : des preuves de leur séjour ont été apportées par le charnier de 250 corps découvert à Repton et par la cinquantaine de tumuli trouvés non loin de là, à Ingleby.

Alfred le Grand roi du Wessex, seul royaume anglo-saxon non soumis par les Danes, contre-attaqua et affronta la Grande Armée en 878 à Ethandun. Les Danes, défaits, furent confinés dans un état, le Danelaw. Au nord, les colons issus de l’armée formèrent le royaume viking d’York, qui se prolongea avec plusieurs interruptions jusqu’au milieu du 10ème siècle.

carte danelaw wessex